Install this theme
Le bonheur ?

Mrs Clooney se demande si c’est ça.

J’en sais rien.

Mais c’était bon.

Solidays - 27 juin 2010

Jusqu’à quand ?

Je ne reviendrai pas sur les Charlots.

Juste quelques mots sur l’occasion que saisissent certains pour évoquer les supposées origines des joueurs de l’Equipe de France.

Alors que ce n’est « que » l’histoire d’un mec qui fut incapable, pendant 6 ans, de créer un collectif, certains saisissent l’occasion pour ethniciser la question.

Outre Finkie, qui, sur France Inter lundi, a évoqué une « division ethnique et religieuse » entre certains joueurs, ces propos se multiplient dans les médias ou IRL. J’ai même entendu, dans mon entourage familial, « le problème dans cette équipe de France, c’est qu’il y a trop de noirs » (Et pour qui connaît un minimum ma famille, c’est totalement priceless).

Comme le note ce billet sur Rue89, cette obsession raciale est en train de se banaliser.

« Cette façon de réduire les personnes et leurs actes à leurs origines est extrêmement dangereuse et totalement odieuse. Cette façon d’identifier une « racaille de cités qui sommeille » derrière tout jeune homme à la couleur de peau non blanche est extrêmement dangereuse et totalement odieuse. »

Pas mieux.

Et  derrière cette tendance il y a l’idée,finalement, qu’en étant pas vraiment blanc, ou pas du tout blanc, on n’est pas tout à fait français.

Mais jusqu’à quand bordel ? Jusqu’à quand les contrôles de police à la tête du client ? Jusqu’à quand un ministre de la République pourra être condamné pour racisme sans être démis de ses fonctions ? Jusqu’à quand parler de français d’origine étrangère quand on en est à la 2ème, 3ème, 4ème génération née en France ?

C’est pas ceux qui courent le plus vite qui sont les plus pressés
Coluche
Berlin, Deutschland
Mai 2010

Berlin, Deutschland

Mai 2010